montage

Bon j'ai attendu un peu avant d'en faire un article de peur de me voir contredite par la puce...Mais comme certaines ont pu le lire dans les commentaires des articles précédents, il semblerait que Sasha se soit enfin décidée à faire ses nuits depuis lundi dernier.
En général de 20h30/21h à 7h30. Soit en gros 11h de sommeil non stop ou en tout cas sans cris/pleurs et avec rendormissement SEULE...Bon dans la nuit de vendredi à samedi et celle de samedi à dimanche il y a eu un réveil vers 3h00 mais c'est que la Miss sort pleins de dents en même temps et visiblement ça la faisait bien souffrir... Et puis un seul réveil de temps en temps, comparé à 3 en moyennes avant...

Alors evidemment, je suis contente. Soulagée. Fière d'elle et je la felicite tous les matins. Mais y'a quand même une petite part de moi qui flippe encore quand on arrive à minuit d'entendre ses cris, et de me dire qu' on s' est réjouis pour rien. Malgré tout, je pense que ces 5 nuits complètes depuis une semaine, dont 4 d'affilé sont la preuve qu'elle a "passé un cap". Je rappelle qu' avant ça, en 14 mois elle nous avait seulement fait une seule nuit équivalente, et quelques unes avec 6h de sommeil d'affilé maximum quand on avait stoppé le cododo déjà en octobre/novembre. Sinon c'etait soit cododo, donc elle se rendormissait certes  mais parce qu'elle dormait avec nous et pouvait téter à volonté à moitié endormie, ou bien c' etait réveil toutes les 3 heures environ.
Je sais que certaines, dans le même cas que moi il y a encore peu de temps attendent la solution miracle qui a fait que...mais c'est bien evident qu'il n'y en a pas hein, malheureusement. Je crois qu'effectivement chaque enfant a son rhytme et que non, TOUT les bébés ne sont pas aptes et prêts à faire leurs nuits à 3 mois ou 6 mois comme on peut le lire/l' entendre ici ou là.
Je pense que peut être, c' est enfin le bon moment pour Sasha. Sans doute qu'elle est plus rassurée, qu'elle a enfin capté qu'on était là, à côté, qu'elle nous reverrait le lendemain matin, que son lit était accueillant et que dormir, ça pouvait être sympa :D

Je vais quand même raconter ce que l'on a fait quelques jours avant qu'elle se décide à mieux dormir mais avant un peu plus de détails sur la situation d'avant. Au mois d'octobre on dormait donc dans le salon pour la laisser seule dans la chambre, et il y avait un léger mieux. Et puis un rhume persistant est arrivé, des dents ont commencé à percer et les reveils sont revenus de plus en plus souvent...Ensuite nous avons passé 15 jours au pays basque où Sasha dormait dans la même chambre que nous et il était donc difficile d'essayer de la sevrer dans la nuit et d'imposer ces pleurs à tout le monde là bas.
Donc on a continué la solution de facilité, cododo avec tétouillage à volonté, et encore pareil quand je suis descendue une semaine chez ma mère. De retour j'ai quand même décidé de prendre les choses en main. On ne trouvait plus trop notre compte dans le cododo-je ne dormais pas très bien car un peu "coincée" entre Sasha et Nico, j'osais pas trop bouger parce que j'avais peur de la reveiller, sans compter qu'elle avait parfois des phases d'eveil en pleine nuit ou elle babillait, montait sur nous, nous tirait les cheveux etc-
Et puis j'en avais marre de me dire qu'à 14 mois elle en était encore à un réveil toutes les 3 heures si elle dormait seule, qu'elle était capable de téter toute la nuit durant...
Petite parenthèse, je ne sais pas si certaines ont déjà ressenti ça mais moi il y avait des moments surtout la nuit donc, ou je ne supportais plus son tétouillage, je me reveillais, elle était en train de téter et tout d'un coup ça me portait sur les nerfs presque "physiquement"et je n'avais qu'une envie : qu'elle lache le sein pour pouvoir me rendormir. C'est difficile à expliquer je n'avais pas de douleurs mais c'etait plus qu'un simple agacement...

Bref. On s'est dit aussi qu'en toute logique à son âge, ce n'etait évidemment pas la faim qui la reveillait, mais sûrement plus l'habitude, la recherche de contact avec moi, une manière de se rassurer et de se rendormir. Si ça ne me gênait pas quand elle avait 6 mois par exemple, je finissais par être défaitiste et nous voir dans la même situation encore dans un an, après tout pourquoi ça changerait ? et je ne le souhaitais pas. C'est comme si d'un coup j'avais l'impression d'avoir atteint les "limites" de mon maternage. Un trop plein, un ras le bol. Un amour toujours aussi grand pour elle bien sûr, peut être même plus encore parce que l'amour pour son enfant grandit semaine après semaine mais une envie de la voir légèrement plus autonome, d''être moi aussi un peu plus autonome, de savoir à nouveau ce que ça faisait de dormir plus de 5h d'affilé, de redormir avec mon homme et de sortir de son lit ma puce le matin venu. L'envie aussi de pouvoir envisager la laisser d'ici quelque temps ne serait ce qu'un petit week end à ses grands parents pour nous retrouver Nico et moi en amoureux. Etc, etc...

On a donc décidé de redormir dans le salon, même si ça nous donne l'impression de camper, même si le canapé lit est beaucoup moins confortable que notre lit dans la chambre, pas le choix pour tenter ce sevrage de nuit. J'ai également rajouté pleins de peluches dans son lit. Jusque là il y avait seulement Barnabé le singe et un t-shirt à moi, je me suis dit qu'avoir d'autres peluches/doudous avec elle lui rendrait peut être son lit plus accueillant, qu'elle pourrait "parler" ou jouer avec ses peluches si elle avait du mal à s' endormir etc...
On lui a beaucoup parlé évidemment. Expliqué que j'etais fatiguée, qu'elle était grande, qu'elle devait dormir dans SON lit maintenant et plus avec papa et maman, que la nuit on faisait dodo, qu'on ne tétait pas. Le rituel s'est un peu rallongé, pas toujours mais parfois on lui lit une petite histoire en plus, on lui explique qu'elle va donc téter une fois et puis faire dodo, elle sait dire dodo depuis quelque temps et le répete souvent d'ailleurs quand on lui dit sans  avoir l'air triste ou en colère à l'idée de dormir.
A une période on lui laissait une lampe de chevet allumée, se disant que ça la rassurerait, et puis là finalement on a décidé de l'eteindre et de laisser juste son "copain bleu", la petite veilleuse de chez Ikéa  près de son lit. Donc elle dit bonne nuit à son père, on éteint la lumière, je l'allaite allongée en lui chantant sa berceuse. une fois que c'est fini je la prends dans me bras, lui fait un gros bisou, lui dit : "Maintenant c'est l'heure du dodo",  je la couche dans son lit, la "borde" un peu avec mon t-shirt, lui repète qu'elle va faire dodo avec toutes les peluches, puis je leur fait un rapide bisou à toutes, lui met Barnabé à côté, allume son berlingot en tissu musical  qui joue "L'hymne à l'amour" en lui disant que je mets la "musique du dodo" puis je signe dodo en lui disant "Tu va faire un gros dodo...-Quoi je répète beaucoup dodo ? Meuh noooon ^^- Bonne nuit mon amour, à demain". Ca parait con, mais y'a pas si longtemps je disais de moi même "A tout à l'heure" comme si je savais très bien qu'elle allait se réveiller quelques heures plus tard, genre je sais que t'arriveras pas à faire ta nuit, j'ai pas confiance...
Et hop ! je sors de la chambre et ferme la porte, et là, comme elle le faisait parfois en septembre/octobre quand ça c'etait arrangé, elle chouine à peine. Pousse eventuellement un petit cri ou deux mais sans plus, parfois ne dit rien du tout et parfois babille un peu puis s'endort. Le rêve....
Cela dit le plus dur est la suite: la tentative de sevrage de nuit. Ca a commencé vraiment le lundi il y a deux semaines, on a donc decidé que je ne l'allaiterais plus systématiquement à chaque réveil. Toujours pour qu'elle comprenne que la nuit, on ne tète pas on DORT et toujours pour qu'elle s'habitue à se rendormir toute seule. Les trois premiers jours surtout on été difficiles. La première nuit elle s'est reveillée comme elle le faisait à cette époque là 3 heures après, vers 00h00. Je l'ai allaitée, l'ai recouchée et elle s'est endormie sans trop râler. Ensuite réveil à 3H00 du mat'. LE réveil qui tue, parce que ça fait 2heures et demi que vous dormez et que vous êtes en plein sommeil profond. Là j'ai essayé d'appliquer mon plan. J'y suis allée une première fois, et sans la sortir du lit je lui ai dit qu'il fallait dormir, que c'etait la nuit blablabla. Je suis sortie. Evidemment hurlements au programme. J'ai attendu un tout petit peu. Puis j'y suis retournée. Je l'ai prise dans mes bras, l'ai calinée un peu, lui ai répété toujours le même speech, dit qu'elle ne téterait pas, qu'il fallait dormir,  puis l' ai reposée dans son lit. A ce stade là, malgré tout mes efforts pour la calmer, j' avais une Sasha hurlante, debout dans son lit, qui tendait les bras vers moi en suppliant "Téter, téter..."
Je ne sais pas trop comment mais j' ai tenu bon même si j'ai failli craquer. Je me rappelle plus exactement mais me semble que j'ai du encore faire deux ou trois aller retour salon/chambre,  Nico en a fait un aussi, on lui a fait boire de l'eau, j' ai chanté sa berceuse etc...et il s'est passé une heure et demi avant qu'elle ne se décide à se rendormir.  Hum. Le temps que moi j'arrive à me rendormir je crois qu'il était 5h. Et ? Ben evidemment, une Sasha qui crie vers 7h 30. Dur, dur.
Le lendemain déjà j'ai vu un léger mieux. Au réveil de 3h00, il a suffit de deux aller retour, première fois juste lui parler, deuxième fois la prendre dans les bras, calin, la recoucher, berceuse etc...Elle n'a pas demandé à téter et s'est rendormie une demi heure plus tard environ.
Le troisième jour je crois me rappeller qu'elle a sauté le reveil de minuit, s'est reveillée direct à 3h00, que Nico y est allée mais qu'elle ne s' est pas du tout calmée, et que j'ai fini par lui donner le sein parce qu'elle avait mal aux dents.
Comme vous le voyez,  je n'y suis pas allée brutalement non plus hein! Le premier pas était juste pour moi de l'allaiter à un reveil sur deux seulement. Le jour d'après réveil à 00h00 tétée, reveil à 3h00 et là il a fallu seulement dix minutes avant son rendormissement, j'y suis allée, l'ai rassurée, petit speech, berceuse et hop c'etait bon. Et enfin le jour suivant...Sasha a fait une nuit complète. Miraculeux. Evidemment mon corps habitué m'a fait me réveiller toutes les 3h00 et inquiète je n'ai pas pu m'empêcher d'aller vérifier si tout allait bien-bon je résume un peu sinon cet article va faire deux pages-
Les deux nuits suivantes ont été nulles, avec pleins de réveils comme pour tester ma résistance, et sans doute pas facilitée par les dents qui percent. Et alors que je n'y croyais plus de nouveau, il y a eu 4 nuits d'affilé, de lundi à jeudi...Les nuits de vendredi et samedi ont été légèrement mois bonnes, toujours la faute des dents à priori, avec juste un seul réveil doliprane/tétée parce que bon y'a quand même des fois, surtout si elle a mal ou je ne peux pas lui refuser.
Et cette nuit, 21h/7h00 de nouveau, yippee !! Conclusion : il continuera parfois je pense à y avoir des petits reveils de temps en temps mais la Miss a passé un cap de manière évidente et semble bien partie pour continuer à faire ses nuits. Je ne pense pas que ce soit dû seulement au fait d'avoir supprimé au moins une des tétées de nuit, ni juste parce qu'elle a pleins de peluches en plus dans son lit maintenant mais sans doute un mélange de tout et aussi sûrement une raison qui n'appartient qu'à elle, une sorte de déclic quoi.
J'espère qu'elle va continuer sur cette lancée là parce qu'honnêtement, ça change tout. Vous vous reveillez moins fatiguée, mieux reposée-même si parfois je dormais plus tard le matin quand elle cododotait avec nous- de meilleure humeur et plus apte à vous occuper de votre bout de chou.
Désolée pour la longueur hallucinante de ce post, mais si ça peut un tant soit peu aider/faire espérer les mamans qui passent par les mêmes difficultés de sommeil avec leur bambins...

Et puis croisez les doigts pour nous pour les nuits à venir !!